Danses du Brésil

Intervenante
Fanny Vignals, habituée d’Art’zimut et d’Evidanse viendra cette année nous faire partager sa passion du Brésil.

Lotoise d’origine, elle se forme au Besso Ballet de Toulouse, au Centre National de Danse Contemporaine d’Angers et auprès de nombreux chorégraphes et pédagogues. Depuis 1998 elle se produit au sein de diverses compagnies européennes.
Passionnée par la culture du Brésil, elle y voyage régulièrement, s’immergeant dans la vie populaire, les fêtes et les bals et participant au Carnaval. S’intéressant particulièrement aux danses issues du Candomblé elle se forme avec les danseurs du Balé Folclorico da Bahia et du Balé da Cultura Negra do Recife, mais également auprès d’initiés.
Fanny danse depuis deux ans dans la Cie Arcane de Paris et se produit cette année à São Paulo et Rio de Janeiro avec la Cia Aerea de dança. Parallèlement à sa carrière d’interprète elle poursuit ses propres projets chorégraphiques dans lesquels elle intègre la voix et le rythme.
Professeur de danse diplômée d’état, elle donne régulièrement des stages en France et c’est avec beaucoup de plaisir qu’elle transmet la richesse des danses qu’elle a découvertes au Brésil.

Contenu
Des danses sacrées aux fortes influences africaines au célèbre Samba de Rio de Janeiro en passant par le Forrò, danse de couple en plein essor, et certaines traditions plus empreintes des coutumes indiennes, les danses du Brésil reflètent le métissage de son peuple et leurs variétés sont à l’image de la taille de ce pays.
Certains ateliers intègreront le chant, très souvent indissociable, au Brésil, de la danse.

- Danses sacrées afro-brésiliennes
Lors des cérémonies de Candomblé, au rythme des tambours, de la cloche et des chants, les divinités d’origine africaine, les Orixàs, se manifestent par la prise de possession d’un corps en une danse.
Chaque divinité étant associée à un élément de la nature et à des traits psychologiques particuliers, sa danse se nourrit de ces symboles.

- Danses populaires afro-brésiliennes
Alors qu’à Récife et Olinda le Maracatu est une procession carnavalesque dont la danse revêt la prestance des membres de la cours royale, le Carnaval de Salvador da Bahia vibre au son du Samba-reggae. L’Afoxé, présent dans tout le Nordeste, est directement issu des rituels d’origine africaine.

- Forró (danse de couple)
Originaire des terres arides du Sertão, le forró est une musique née dans les années 40 et qui voyage avec les Nordestins partis par vagues immenses des campagnes pauvres vers les grandes villes.
Accessible à tous, sa danse se prête aux rencontres et aux jeux de séduction.

- Côco
Le Samba de Côco, de la région d’Alagoas, est une danse collective et ludique que l’on pratiquait à l’origine pour aplatir le torchis des fondations des maisons. Proche des traditions indigènes, les pieds marquent les variations rythmiques et le chant provoque les différents moments de danse.

- Samba no pé
Puisant également ses sources dans les cultures africaines, le Samba est très influencé par les traditions européennes et le jazz. Danse sensuelle qui se caractérise par ses ruptures rythmiques et l’utilisation malicieuse du déséquilibre, il est l’emblème de la culture brésilienne et du carnaval de Rio.

Déroulement
Inscription à la séance : 2 horaires possibles par jour :
de 13h15 à 15h45 et de 17h à 18h30
Tout niveau
- Lundi : danses sacrées afro-brésiliennes
- Mardi : danses populaires afro-brésiliennes
- Mercredi : côco
- Jeudi : forró
- Vendredi : Samba



Accueil | Espace privé | Crédits et mentions légales